La petite laide

Si tu as consulté nos dernières infolettres, tu sais que nous avons entamé un virage à plusieurs niveaux. Comme tu t’en doutes probablement, certains sujets sont plus séduisants que d’autres. Comme le petit orteil qui n’est ni la plus belle, ni la plus utile du groupe, aujourd’hui, je te parle d’un sujet vraiment passionnant, j’ai nommé, les conditions d’utilisation! (bruits de crickets)

Oui, je sais, mais il faut que je t’en parle puisque tu seras rapidement confronté à un nouveau «pop-up» en ouvrant Ovation. En effet, en plus de moderniser la plateforme, nous travaillons sur une foule d’autres sujets et les contrats sont l’un d’eux. 

Nous avons fait subir une cure d’amaigrissement à notre contrat en sortant tout ce qui était relatif aux conditions d’utilisation et nous en avons fait un magnifique «pop-up» qui apparaîtra à l’ouverture d’une de tes prochaines sessions.

Ce texte te dit ce que tu peux et ce que tu ne peux pas faire avec la plateforme Ovation. Par exemple, tu n’as pas le droit d’utiliser le code source pour le vendre à ton profit. Non, non, ce n’est pas permis. Si tu optes pour une lecture en profondeur, tu vas voir qu’en utilisant ton gros bon sens, tu aurais probablement pu figurer la plupart de ces conditions.
 
Si tu n’es pas prêt pour te commettre, tu peux refuser et continuer ta session sans problème. Toutefois, je dois t’informer que le message d’acceptation réapparaîtra jusqu’à l’acceptation. Alors, pourquoi ne pas organiser un 5 à 7 conditions d’utilisation ou un concours interne question de retirer le pansement d’un seul coup ?
 
Après tout, on vit dans un monde où chacun a besoin de se sentir accepter, y compris les «pop-ups» de consentement.

Merci et à très bientôt,

a58a125f-1d26-3b8c-e56e-44a72f2be135.png
Jonathan Roy
Responsable de l’expérience client